Lebanon’s Green Party declares a state of environmental urgency and launches it’s ecological pact

18Mar09

C’est en déclarant l’état d’urgence écologique et en affirmant l’environnement au Liban avait atteint un état de détérioration critique, que le Parti Vert du Liban a lancé son Pacte écologique durant une conférence de presse organisée le 19 mars dans son siège principal au centre ville de Beyrouth. Ce pacte a été signé lors de cette conférence par les députés Akram Chehayeb et Atef Majdalani, respectivement présidents des commissions parlementaires de l’Environnement et de la Santé publique.

Lors de la conference de presse organisée pour le lancement de son Pacte écologique, le Président du parti, Philippe Skaff, a communiqué le contenu du Pacte, constitué d’un programme en vingt points, à la tête desquels les projets de lois de constitution de la « Brigade Verte » et d’un procureur général pour l’environnement ainsi qu’un plan national de reforestation du Liban. 

Les huit titres traités par le Pacte ont porté sur les moyens légaux de protection de l’environnement, le ministère de l’environnement, la politique d’urbanisation, les richesses forestières, la diversité biologique, le développement rural, la décentralisation administrative, ainsi que des suggestions concernant la gestion de l’eau, de l’énergie et des déchets. 

Le document a également adopté une multitude d’études et de propositions techniques et juridiques tel que le droit des associations de recourir à la justice pour porter plainte des ou concernant la fusion de l’environnement et des municipalités en un seul ministère ou concernant la mise en place du schéma directeur d’aménagement du territoire et la libéralisation des propriétés publiques maritimes et non maritimes de toutes les occupations ou l’élargissement de l’espace vert au Liban afin qu’il atteigne 20% de sa surface totale. 

Le Parti Vert du Liban a mis l’accent dans son Pacte sur l’importance que devrait accorder le gouvernement au ministère de l’environnement en augmentant son budget ainsi qu’à l’obtention de la part des futurs gouvernements un engagement permanent consistant à designer le ministre de l’environnement parmi les militants et les experts dans le domaine écologique. Le Pacte écologique a également inclus des mesures pratiques notamment en matière de rationalisation de la consommation de l’énergie et la bonne gestion des déchets. 

Philippe Skaff a signalé que le parti Vert du Liban avait pris contacts avec les autres partis et personnalités politiques afin de leur présenter son Pacte, de le faire signer et de coopérer dans le but de sa réalisation. Durant la conférence de presse, les députés Akram Chehayeb et Atef Majdalani, respectivement présidents des commissions parlementaires de l’Environnement et de la Santé publique ont tous deux signés le Pacte environnemental devant les journalistes présents.

About these ads


No Responses Yet to “Lebanon’s Green Party declares a state of environmental urgency and launches it’s ecological pact”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,734 other followers