Chroniques Beyrouthines comes to a close

16Nov08

Update: Les Chroniques Beyrouthines is in full motion once more! Courage!

chroniques_beyrouthines

It saddens me to inform you that Les Chroniques Beyrouthines has come to a close. After two years of blogging, the fine authors of a vibrant, and active Lebanese blog has come to terms with its circle.

Jeudi, la petite goutte de trop est arrivée. Nous sommes simplement consternés de la hargne, voire de la rage exprimée dans un nombre croissant de commentaires, ici même et ailleurs.

Nous avons pensé ce blog comme un lieu d’échange convivial, ou tout du moins respectueux d’un minimum de correction. Certainement pas comme une arène où les uns et les autres viendraient régler leurs comptes et/ou exprimer, sous couvert de l’anonymat, tout ce qu’ils ne se permettraient pas de dire face à face.

Or, depuis quelque temps, le ton et les propos se radicalisent trop souvent. Que faire? Nous avons envisagé de modérer les réactions, ce que nous avions toujours pu éviter. Modérer n’est pas censurer. Il s’agissait de ne pas laisser la porte ouverte aux insultes et autres menaces qui se multiplient sur la blogosphère libanaise. Le procédé est fastidieux et, de toute façon, ne servirait qu’à se cacher derrière son petit doigt, nous nous en sommes très vite rendu compte.

En effet, nous avons rapidement reçu des messages outranciers, non mis en ligne. En voici un spécimen, qui reste relativement «modéré» par rapport à d’autres mais qui nous a paru d’autant plus révélateur que paradoxalement, cette commentatrice prônait quelques minutes plus tôt l’ouverture, le dialogue et le respect d’autrui, et n’avait jamais été censurée:

“je suis horriblement déçue! je ne croyais pas que le fléau de la censure allait vous atteindre. je ne croyais pas que les indépendants étaient à ce point gênants: je ne veux être ni atlantiste ni talibane, ni hezb, ni opposition ni majorité! réveillez-vous, vous devenez staliniens, ceux qui ne vous lèchent pas le cul et n’acquiessent pas à tous ce que vous dites ne sont pas bons pour être publiés, ils dérangent, ils salissent! démocratie mon cul, oui! je corrige donc, vous êtes des agents de division et de haine. faut que vos lecteurs tapent sur tous ce qui gène les usa-israel sinon vous les envoyez aux oubliettes. je vous dis merde, vous ne nous aurez pas et dans ce putain pays on est beaucoup trop nombreux et beaucoup plus lucides pour que votre “nouveau proche orient” à la sauce neo-CONS passe je ne vous salue pas”

Notez l’évolution du propos entre le début et la fin du texte! Parce qu’elle n’a pas compris qu’une modération implique un délai entre l’envoi du commentaire et sa publication, cette commentatrice en a tiré ces conclusions hasardeuses et insultantes. Ceux qui nous suivent depuis longtemps savent combien ces «accusations» sont vides de sens, mais cet exemple parmi d’autres illustre la facilité avec laquelle chacun verse désormais dans l’excès au Liban. Il est symptomatique.

N’ayant ni envie de fliquer en permanence ce qui se dit ici, ni d’entrer dans de vaines discussions, nous préférons fermer complètement la petite case blanche. Nous ne voyons pas l’intérêt de continuer ainsi.

Merci de nous avoir lus pendant deux ans.



One Response to “Chroniques Beyrouthines comes to a close”

  1. It is sad indeed and it is not the only site that had to take the same decision. I guess not many appreciate freedom of speech, nor can they hold decent discussions.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s