15e Salon du Livre francophone de Beyrouth

14Oct08

salon_du_livre_francophone_de_beyrouthCela faisait trois ans qu’on l’attendait : après l’annulation des éditions 2006 et 2007 pour cause d’instabilité politique et sécuritaire, la 15e édition du salon du Livre francophone de Beyrouth se tiendra du 24 octobre au 2 novembre au BIEL. Une édition fidèle à l’esprit de cette manifestation à l’origine créée en 1992 par l’ambassade de France, et aujourd’hui toujours imprégnée par la volonté de promouvoir les auteurs francophones, et la langue française, auprès du lectorat du Liban et de la région.

Oui, le salon du livre francophone de Beyrouth est bien toujours le même. Non, il n’a pas perdu son identité, même s’il est maintenant organisé par le Syndicat des importateurs de livres au Liban, et non plus par la Mission culturelle de l’ambassade de France. Denis Gaillard, Directeur de la Mission culturelle française au Liban (MCLF) au sein de l’ambassade de France, est formel : « L’ambassade a demandé au syndicat de prendre en charge ce salon, dont les objectifs n’ont en rien été modifiés, et dont la MCFL reste un partenaire majeur. Ce 15e salon du Livre s’inscrit dans la continuité des précédents », après tout de même une absence de trois ans pour cause d’instabilité sécuritaire au pays du Cèdre. Cette année, pas moins de 100 000 visiteurs étaient attendus.

Cependant, il n’a échappé à personne que la dénomination « Lire en français et en musique », qui caractérisait le salon jusqu’à sa dernière édition, a disparu. L’événement s’appelle désormais Salon du Livre Francophone de Beyrouth. Denis Gaillard explique : « Nous avons tenu à recentrer le salon du Livre sur l’écrit. Et à proposer ainsi, lors de nombreuses conférences, une lecture intelligente des œuvres présentées lors de l’évènement ». Cette nouvelle appellation correspond aussi à un souhait de renforcer « le rôle régional de cette manifestation, poursuit Denis Gaillard. Nous cherchons à installer cet événement dans la lignée des plus grands salons littéraires mondiaux, notamment celui de Paris et de Montréal. C’est aussi dans cette optique que nous avons voulu attirer un grand nombre d’auteurs francophones de la région ».

Lire et débattre

Pas moins d’une quarantaine d’auteurs d’essais ou de fictions, célèbres ou moins connus, viendront notamment de France pour participer à cette 15e édition. De Michel Déon à Irène Frain, en passant par Marc Levy et Alexandre Jardin, tous seront là pour signer leurs derniers ouvrages ou participer à des ateliers, des conférences et des débats.

Invitée d’honneur : la maison d’édition Actes Sud, qui a si souvent fait connaître en français la pensée libanaise circulant en arabe. « En 30 ans, cette maison d’édition créée en 1978, située dans le sud de la France, a ainsi fait découvrir au lectorat francophone de nombreux auteurs arabes », rappelle Denis Gaillard.

Autre invitée majeur : la région Provence Alpes Cote d’Azur, qui a aidé à reconstruire de nombreuses bibliothèques dans le sud du Liban et notamment à Tyr.

Les représentants de pays francophones ne seront d’ailleurs pas en reste sur ce salon qui accueille le Canada, la Belgique, et bien sûr la Suisse. L’ambassade de Suisse participera ainsi activement à cette manifestation, « car le français nous unit et nous rapproche », explique Carine Carey, de l’ambassade helvétique. « L’ambassade veut profiter de cet évènement pour faire découvrir au public les auteurs de la Suisse romande, francophone, poursuit-elle. Une exposition sera dédiée à l’évolution et l’histoire de la culture francophone en Suisse. Un hommage sera rendu au grand voyageur, photographe et écrivain suisse Nicolas Bouvier via une exposition et des conférences. Par ailleurs, des écrivains Jeunesse se promèneront à l’occasion de la manifestation à travers tout le pays pour aller à la rencontre des jeunes lecteurs francophones libanais dans les bibliothèques publiques ».

A noter que le salon du livre francophone peut une fois encore compter sur le soutien de la Bank Med, dont la représentante Diala Choucair a expliqué pendant la conférence de presse toujours chercher à valoriser le mécénat dans la politique de l’établissement. « Nous soutenons la Mission culturelle française au Liban et le salon du Livre de Beyrouth, explique-t- elle. Nous sponsorisons cet événement depuis 10 ans. « La Bank Med publie d’ailleurs à l’ occasion de ce salon un livre qui sera distribué gratuitement à 20 000 exemplaires en partenariat avec le CCF de Deir el Kamar. Ce livre évoque les auteurs français qui ont traversé la Méditerranée, les auteurs libanais francophones, un texte inédit de Louis Aragon… » La Bank Med, toujours dans le souci de diffuser la culture au plus large public possible, a rappelé à l’occasion de ce salon qu’elle finançait, toujours en partenariat avec le CCF de Deir el Kamar, le « bibliobus », bibliothèque mobile de plus de 15 000 livres, qui circule dans le Chouf, Aley, Baabda et le Metn.



No Responses Yet to “15e Salon du Livre francophone de Beyrouth”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s