Mars 2011, un mois aux couleurs de la francophonie au Liban

24Feb11

À l’occasion du « Mois de la francophonie », qui se tiendra tout le long du mois de mars 2011, le ministre sortant de la Culture, Salim Wardy, a organisé une rencontre avec la presse au siège du ministère en présence des ambassadeurs de France, du Canada et de Suisse pour annoncer les moments forts d’un programme de manifestations francophones éclectiques et hautes en couleur.

Rappelant l’attachement du pays du Cèdre à la langue française, réaffirmé récemment par la signature du pacte linguistique de Montreux, le ministre de la Culture a indiqué avoir tenu, « malgré les circonstances difficiles que traverse le Liban », à maintenir les activités de ce Mois de la francophonie, « celle-ci étant un merveilleux instrument de dialogue interculturel, aux valeurs partagées de solidarité, de diversité et d’humanisme ». Avant de présenter les grands axes de cette « fête qui débutera le 1er mars avec un spectacle de slam écrit et interprété par la Française Laureline Kuntz pour s’achever le 7 avril par un spectacle raconté et chanté par la Suisse Brigitte Schär », Salim Wardé a remercié « les centres culturels français des différentes régions – où se tiendront également diverses manifestations – ainsi que les missions culturelles et les ambassades de France, du Canada, de Suisse, de Belgique, de Roumanie, de Chypre, de Grèce, d’Arménie, de Bulgarie, de Tunisie, d’Égypte et du Maroc pour leur contribution à ce mois ».

Des manifestations ludiques et pour tous les publics
« L’ambassade de France a souhaité cette année (…) proposer des manifestations ludiques et imaginatives qui s’adressent à tous les publics : jeunes, étudiants et familles, et qui montrent que la francophonie a différentes couleurs », a signalé pour sa part l’ambassadeur Pietton. Lequel a énuméré les grandes lignes des activités proposées au cours de ce mois francophone : « Rendez-vous éducatifs avec des ateliers de dessin, de théâtre et d’expression corporelle pour les scolaires ; soirées autour des mots avec du slam, de la poésie et des “fausses conférences” ; une exposition à la villa Audi qui rend hommage à François Rabelais autour de l’œuvre du peintre argentin Cerredo (…) ; un festival du film documentaire en partenariat avec le centre Pompidou au Métropolis ; des rencontres, des débats et un concert le 21 mars présentés par l’Agence universitaire de la francophonie (qui fête cette année son 50e anniversaire) au palais de l’Unesco ainsi que des actions éducatives prévues avec plusieurs concours autour de la langue et de la culture françaises, organisés l’un par la mission militaire française, le deuxième par la Finul et le troisième, intitulé “Dis-moi dix mots” lancé par le ministère français de la Culture. »
Dans l’impossibilité de recenser, dans ces colonnes, l’intégralité des activités au programme de ce mois de la francophonie, nous nous bornerons à vous signaler, ci-dessous, outre les activités précitées, quelques événements phares. Pour le reste, des brochures éditées par le ministère de la Culture seront distribuées en ville dans différents espaces culturels, et vous pouvez également consulter les sites suivants :
www.20mars.francophonie.org ou encore www.ccf-liban.org

Expositions

Rabelais-Cerredo : la vie très horrifique du grand Gargantua
À partir du 3 mars et jusqu’au 1er avril 2011 à la villa Audi, « Rabelais-Cerredo : la vie très horrifique du grand Gargantua », une exposition exceptionnelle des œuvres de l’artiste argentin Fabian Cerredo, à l’œuvre riche souvent qualifiée d’expressionniste. Organisé en collaboration avec la galerie Fadi Mogabgab et la Fondation Audi, cet accrochage présente près d’une trentaine de tableaux extraits de la série consacrée au roman de François Rabelais Gargantua, dont l’artiste, disparu à l’âge de 47 ans des suites d’un cancer, avait présenté, il y a quelques années, quelques peintures au Liban.

Laurent Corvaisier, illustrateur
Du 1er au 31 mars, à la médiathèque de la Mission culturelle française, exposition des œuvres de Laurent Corvaisier. Peintre, illustrateur pour l’édition et la presse (Libération, notamment), créateur d’affiches et professeur au département d’illustration et de gravure de l’Ensad (École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris), cet artiste passera une semaine au Liban, au début du mois de mars. Il ouvrira le mois de la francophonie avec une performance devant le public le mardi 1er mars à partir de 18h30 au cours de laquelle on pourra le voir peindre une fresque de 5 m de long. Et il animera durant la semaine des ateliers pour enfants à la Mission et une journée de travail avec les étudiants à l’ALBA.

Concerts
Gautier Capuçon au Festival al-Bustan

Gautier Capuçon est largement reconnu comme étant l’un des plus grands violoncellistes de sa génération. Depuis qu’il a décroché le premier prix des jeunes talents aux « Victoires de la musique » en 2001, Gautier Capuçon est acclamé partout dans le monde; il reçoit régulièrement les éloges des critiques pour ses enregistrements et concerts, et joue dans les plus grandes salles et avec les plus grands orchestres.
Au festival al-Bustan, il jouera, sur un violoncelle Matteo Goffriler 1701, le samedi 5 mars avec l’orchestre symphonique de l’Opéra de Tbilissi à l’auditorium Émile Bustani, et à l’Assembly Hall de l’AUB en récital avec le pianiste Gianluca Marciano.

Concert-performance
« Mon monde est dixlesic », écrit et interprété par Lauréline Kuntz

Auteure et interprète, en solo, Lauréline Kuntz « emporte l’adhésion populaire avec son dernier opus exigeant, accessible à tous et qui s’impose comme un exercice de haute virtuosité. » Dixit Gérard Sibelle, programmateur et producteur. Son spectacle de slam, présenté au théâtre Montaigne les 1er et 3 mars à 20h30, ouvrira les festivités du mois de la francophonie. Tarifs : 15 000LL (étudiants) ; 20 000LL et 30 000LL.

Poésie
Les poètes de la Méditerranée

Accompagnée au oud par Oussama Abdel Fattah, Randa Asmar, comédienne qui n’est plus à présenter, lira, en français et en arabe, des textes de quatre poètes libanais et de douze autres poètes arabes du pourtour méditerranéen.
Elle rendra également hommage à l’écrivaine et poète Andrée Chédid, disparue récemment.
Jeudi 31 mars à 19h, théâtre Montaigne. Entrée gratuite.

Spectacles
Alex Vizorek est une œuvre d’art

Révélation au Festival du rire de Montreux en 2009, Alex Vizorek est mis en scène par Stéphanie Bataille dans ce spectacle qui déboule tel un vent de folie dans le paysage humoristique. Drôle, déjanté, surréaliste, Alex Vizorek est une œuvre d’art est un one man show saisissant dans lequel le jeune prodige de l’humour belge vous fera découvrir les arts comme vous ne les avez jamais vus. Un spectacle organisé par l’ambassade de Belgique le lundi 7 mars à 20h, au théâtre Montaigne, à ne manquer sous aucun prétexte !

« Livre impro », spectacle d’improvisation
Un spectacle unique, drôle et original écrit suivant les idées des spectateurs et interprété par les comédiens improvisateurs : 1h30 pendant laquelle les comédiens vont, sur les mots et idées du public, inventer un livre. Avec Elrik Thomas (champion du monde d’improvisation), Laurent Jacques (champion de France d’improvisation) et Jessica Goldman. Un divertissement tout public le vendredi 11 mars, à 20h30, au théâtre Montaigne. Tarifs : 15 000 LL étudiants/ 20 000 LL/ 30 000 LL.

Éloge de la pifométrie
Spectacle ovni, scientifico-poétique et bien secoué, de et par Luc Chareyron, ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des ingénieurs en pifométrie.
Se dire qu’ « il y a belle lurette que le dernier bus est passé, qu’il va falloir marcher une sacrée trotte sous cette pluie de tous les diables pour se rendre à perpette », c’est parfaitement clair pour tous ! Une montre, un décamètre ou une carte ne nous renseigneraient pas davantage. Voici un hommage décoiffant à la richesse du langage populaire, à sa musicalité autant qu’à la science. Mercredi 16 mars et vendredi 18 mars à 20h30, salle de conférences.

Table ronde
L’eldorado de l’art…. ou la galère du talent

Organisé par l’Agence universitaire de la francophonie en partenariat avec l’ambassade de France au Liban et présidé par Nayla Tamraz, ce débat autour de l’artiste en devenir et de sa contribution à l’art dans toutes les disciplines artistiques (théâtre, danse, musique, cinéma, arts visuels, etc.) abordera les difficultés auxquelles les jeunes artistes libanais visionnaires sont confrontés en dressant un état des lieux de la scène artistique libanaise et en réfléchissant sur les moyens de développer la scène artistique de demain. Lundi 21 mars à 18h, au palais de l’Unesco.

Contes et spectacles jeunes
Participation de Catherine Caillaud et Laurent Daycard à la 12e édition du Festival du conte et du monodrame, organisé par le théâtre Monnot, à la Ccrypte de l’église Saint-Joseph.

Peter Pan et le pays imaginaire
Après Pinocchio, 35 kilos d’espoir et Robin des Bois, le nouveau spectacle pour les 6 – 10 ans joué par deux comédiens français, avec de beaux textes qui peuvent être aussi des matières à réflexion… Mercredi 9 mars à 10h, théâtre Montaigne. Prix des billets : 15 000LL / 20 000LL /25 000LL

« Boeing Boeing », de Marc Camoletti.
La comédie la plus jouée au monde, présentée par l’atelier Très-Tôt-théâtre par de jeunes apprentis comédiens. Adaptation et mise en scène de Michèle Malek au théâtre Monnot, le 17 mars.

About these ads


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,731 other followers