Conférence sur l’UPM à l’ESA : Georges Corm rappelle qu’une rive de la Mediterranée « a toujours envie de dominer l’autre »

05Mar10

Conférence sur l’UPM à l’ESA : Georges Corm rappelle qu’une rive de la Mediterranée « a toujours envie de dominer l’autre »

Le programme Bader dédié aux jeunes entrepreneurs et l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) ont organisé à l’Ecole supérieure des Affaires une conférence sur le thème « L’état de l’Union pour la Méditerranée et le rôle de la société civile ».

La conférence était animée par la députée française Elisabeth Guigou, qui a insisté sur l’importance de “se réunir pour la Méditerranée.” La secrétaire nationale au Parti socialiste, chargée de la Réforme de l’Etat et des Collectivités territoriales, a ajouté que “l’union ne se fait pas par la force, mais d’une façon pacifique et démocratique” au cours de cette conférence à laquelle participait aussi l’ancien ministre libanais des Finances Georges Corm et le président de Bader, Robert Fadel. Elisabeth Guigou a par ailleurs demandé aux États et aux sociétés civiles “ d’arrêter de s’accuser mutuellement, comme certaines régions du monde le font actuellement ”.

Robert Fadel a pour sa part souligné que cette conférence est la deuxième d’une série de conférences qu’organise Bader en collaboration avec l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed). “Le rôle de la société civile au Liban est un rôle prépondérant, notamment au niveau des associations” a-t-il déclaré, précisant que ce rôle complète et parfois se substitue à celui de l’État. De son côté, le délégué général de l’Ipemed, Jean-Louis Guigou, également présent à la conférence, a mis l’accent sur la position neutre de cet institut, signalant que l’Ipemed vise à mobiliser des entreprises du Nord et du Sud pour former un groupe de pression international.

Quant à l’ancien ministre des Finances, Georges Corm, il a déclaré que, “malgré les efforts déployés, la fracture reste remarquable entre les deux rives de la Méditerranée, simplement parce qu’une rive a envie de dominer l’autre, que ce soit au niveau de la culture, la religion ou le commerce”. Corm a ajouté que le dialogue qui existe entre les secteurs privés et publics dans les régions du sud de la Méditerranée favorisent les économies de rentes et défavorisent les producteurs, au lieu d’œuvrer pour la promotion de l’innovation et de la production en créant de nouvelles offres d’emplois, qui pourraient stopper le départ de nombreux jeunes Libanais à l’étranger.

About these ads


No Responses Yet to “Conférence sur l’UPM à l’ESA : Georges Corm rappelle qu’une rive de la Mediterranée « a toujours envie de dominer l’autre »”

  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,731 other followers